Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir

Le marché du management de transition est en plein essor: le volume d’affaire augmente de près de 15% par an. Si les missions sont chaque année plus nombreuses, le nombre de managers de transition augmente rapidement aussi et avec lui la concurrence entre les candidats. Afin de tirer profit de cet afflux de nouveaux acteurs sur le marché de la transition, les managers intègrent des réseaux et mutualisent ainsi les offres de missions. Les cabinets spécialisés dans ce type de placements y voient souvent des concurrents. Pourtant, collaborer avec ces réseaux offre des opportunités qui satisfont tant les managers que les recruteurs.

 

réseaux sociaux liaisons personnes transition

 

 

  • Des réseaux riches en talents et protéiformes

 

Les réseaux de managers de transition s’organisent selon différents critères. Certains professionnels choisissent de se réunir afin d’être capables d’intervenir sur l’ensemble des missions proposées. D’autres choisissent comme critère d’adhésion l’expertise sectorielle. L’Association des Fiscalistes d’Entreprise regroupe par exemple près de 90 fiscalistes parmi lesquels des managers de transition. Les écoles proposent aussi un réseau d’anciens, riche en talents, comme Rex-am pour les Arts et Métiers et Centrale pour les anciens de Centrale. Enfin, certains réseaux misent sur le volume et ne sont pas spécialisés : le réseau Daubigny et le réseau Oudinot en sont les exemples les plus aboutis. Quel que soit l’objet des réseaux, des managers de transition potentiels ou effectifs font partie de leurs rangs. Un professionnel expert de son domaine peut, entre deux CDI, s’investir dans une mission de transition afin d’acquérir de nouvelles compétences ou par goût du challenge.

 

  • Des offres de missions régulières

 

Tous ces réseaux sont très puissants mais la quantité d’offres de missions qui leur parvient fluctue : il n’y a pas nécessairement d’équipe dédiée au développement commercial. Les managers de transition, forts d’un réseau personnel important, s’en chargent lorsqu’ils ne sont pas en activité. Mais ils cessent dès qu’ils sont à nouveau en poste. La collaboration avec un cabinet spécialisé dans le management de transition prend alors tout son sens. En effet, cabinets et réseaux ne sont pas concurrents mais complémentaires. Les cabinets disposent d’offres et les réseaux constituent un vivier de talents en demande. Les missions sont ainsi pourvues plus rapidement et les managers qui entrent en poste sont les meilleurs du marché. Tout le monde y trouve son compte. Figurer dans les contacts d’un consultant n’est absolument pas incompatible avec la participation à un réseau !

 

  • Le Club 5000 : réseau des réseaux

 

Morgan Philips Executive Transition est partenaire des réseaux de professionnels. Le groupe Morgan Philips a lui-même mis en place un vaste réseau d’experts : le Club 5000. De nombreux membres d’autres réseaux en font partie et relaient ainsi les offres auprès de leurs propres contacts. Outre les opportunités qu’offre à chaque parti cette coopération (rapports privilégiés avec les consultants, accès à des missions « cachées » pour soi et son réseau, invitations à des évènements d’exception….), Morgan Philips Executive Transition a entièrement digitalisé le processus d’adhésion. À chaque nouvelle mission, les experts les plus pertinents sont contactés et reçoivent un descriptif du poste qu’ils pourront ainsi diffuser. Pionnier en la matière, Morgan Philips accélère et améliore sans cesse le processus de recrutement grâce à ses outils innovants.

 

Morgan Philips Executive Transition: Talent on demand worldwide

 

 

Kamal Bouzir, Managing Director, Morgan Philips Executive Transition