Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir

Le management de transition - quand, comment, pourquoi ?

 

Une question revient souvent lorsque je présente ma carte à des personnes extérieures à la bulle recrutement : « Qu’est-ce donc que le management de transition ? ». Plutôt qu’une définition abstraite, je préfère leur présenter les situations dans lesquelles faire appel à un manager de transition a du sens. Mais la variété des missions, des contextes, des secteurs, dans lesquels interviennent les managers donne à croire que quel que soit le sujet, le manager en place apportera des solutions. Or, il convient de savoir précisément quand et pourquoi faire appel à un manager de transition pour assurer le succès de sa mission.


>> Management de transition : de nouveaux défis pour les cadres dirigeants



Comment identifier l’intérêt d’une mission de transition ?

Recourir au management de transition n’est jamais un hasard. Un chef d’entreprise s’attache les services d’un expert dans l’objectif de résoudre une situation bien précise. Néanmoins, de plus en plus fréquemment, des missions subsidiaires s’accumulent. Face à la multitude de tâches diverses et variées, la manager ne peut plus se concentrer sur sa mission initiale. Un manager de transition offre une expertise exceptionnelle qui ne restera à la disposition de l’entreprise qu’un temps donné. Aussi, gâcher ce temps en ne respectant pas la feuille de route initiale se traduit par une double frustration : celle du manager qui ne relève pas le défi pour lequel il a signé et celle du chef d’entreprise qui se verra confronté aux problématiques qu’il avait confiées au manager.

 

Comment optimiser l’intervention d’un manager de transition ?

Pour se prémunir d’une telle situation, il convient simplement de prendre soin de recenser scrupuleusement les besoins de l’entreprise afin de savoir à quel spécialiste faire appel, dans quel objectif, quand et pour combien de temps. Le management de transition demeure une activité jeune en France, en comparaison des pays anglo-saxons bien plus habitués à cette pratique. Si la tendance se confirme dans l’hexagone, il paraît indispensable de bien définir le cadre dans lequel le management de transition a du sens. Bien que cette solution réponde à un besoin de flexibilité et au manque de visibilité inhérent aux enjeux de notre époque, le manager ne rejoint pas une entreprise en tant qu’homme à tout faire mais bien pour éclairer une problématique précise de son expertise et de son expérience.

 

Quelles tendances pour la suite ?

Le marché de la transition se révèle porteur et particulièrement dynamique. Du point de vue de la demande d’abord, puisque le management de transition est la formule qui, à ce jour, répond le mieux au besoin d’adaptabilité tant humaine que contractuelle, mais aussi du point de vue de l’offre. En effet, le volume des managers de transition n’a cessé de croître depuis l’arrivée de cette activité en France. La plupart des managers ont occupé des postes à très haute responsabilité dont ils ont fait le tour. La transition leur permet de renouer avec l’entreprenariat sans pour autant repartie à zéro. Les talents trouvent aussi une grande satisfaction car ils prennent en main des situations qu’ils sont les seuls à pouvoir gérer. Enfin, le mode projet propre à la transition exacerbe le sentiment de devoir accompli et d’efficacité.

Il paraît donc essentiel de comprendre quand et comment faire appel à un manager de transition. Afin de vous proposer la solution qui répondra à tous vos besoins, les consultants de Morgan Philips Interim Management creusent vos besoins et vous accompagnent dans la définition de la feuille de route de la mission. Ainsi, tout en respectant les délais même les plus serrés, nous faisons en sorte que rien dans une mission ne soit laissé au hasard !

 

Kamal Bouzir, Managing Director – Morgan Philips Interim Management